Eau de parfum BIO aux essences 100% naturelles

la livraison est offerte à partir  de 49€ d’achat 

LA REINE DE SABA

Rencontre de la Reine de Saba et de Salomon

Quand la reine de Saba a rencontré le roi Salomon pour assurer la sécurité du commerce sur les Routes des Parfums, au 10ème siècle avant JC, Balkis, la reine de Saba a organisé une rencontre avec Salomon, le roi hébreu.

Le royaume de Saba (“Saba” signifie “mystère”) était situé au sud du Croissant fertile. Son économie reposait principalement sur la culture de la myrrhe et de l’encens pour son principal client : l’Égypte

L’encens est la résine extraite de boswellia carterii et de boswellia serrata.

Ces arbres étaient sacrés et protégés par des serpents, des dragons volants et étaient au cœur de nombreuses légendes visant à protéger cette merveilleuse résine qui, s’échappant d’un arbre blessé, donnait l’impression de pleurer des larmes blanches.
Le regard humain pourrait gâcher l’encens; par conséquent, seules 3000 familles qui le cultivaient pouvaient le regarder, un privilège accordé de père en fils.
De longues caravanes de chameaux accomplissaient le transport de l’encens du royaume de Saba vers les ports méditerranéens et vers l’Egypte. La route dans le désert était dangereuse non seulement à cause des conditions climatiques mais aussi à cause des embuscades et des pillages.

Le roi Salomon était le maître absolu de cette route. Afin d’assurer la protection des caravanes de marchandises à destination et en provenance du Royaume, la reine de Saba entreprit de séduire Salomon. C’était un défi difficile car l’homme était comblé de bonheur, entouré de 700 épouses et 300 concubines. Pour le flatter, un immense convoi fut organisé, le traitant avec plus de myrrhe, d’encens, d’or et de bijoux qu’il n’en avait jamais rêvé.
Salomon tomba sous le charme de la reine qui retourna triomphalement dans son royaume non seulement avec une paix garantie sur la route de l’encens mais aussi avec un contrat d’approvisionnement annuel au royaume de Salomon.

Ce n’est qu’à partir du IVe siècle av. J.-C. que les Nabatéens remplacent les Sabéens dans ce commerce caravanier. Leur capitale, Pétra, était une étape très importante avant l’arrivée dans les grands ports méditerranéens.

Seigneurs du désert, les Nabatéens contrôlaient les routes des parfums et le transport des épices du sud du désert d’Arabie à l’empire romain, couvrant une distance d’environ 1800 km. Il a fallu environ 80 jours aux chameaux pour traverser ces immenses paysages désertiques.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.